2ème activité

 

Bonjour à tous !

 

Un grand merci pour vos messages et votre investissement dans ce projet !
Je prends beaucoup de plaisir à lire vos courriers et découvrir vos réalisations !!!

 

1/ RETOUR sur l’activité n°1

 

Commençons par vous faire un retour sur cette première activité…
En ce qui concerne la confection du carnet, il semble que cela n’a posé de problèmes à personne, et j’en suis ravie !
Je félicite également TOUTES les classes pour leur sublime couverture !
Vous êtes déjà dans la peau d’un véritable carnettiste, en utilisant le collage, le dessin, l’écrit, les textures de papier différentes! Vos couvertures sont personnelles, et toutes uniques !
C’est en cela, que vous êtes bien dans le sujet ! BRAVO !

 

En ce qui concerne le contenu de ce carnet, tous ont bien compris l’idée de se raconter et de décrire son chemin pour aller à école. L’intérêt, là aussi, est qu’il soit le plus personnel possible…
En revanche, je suis sûre que certains peuvent aller plus dans le détail et donner plus de précisions. J’aimerais que les éléments que vous choisissez de raconter soient plus étoffés, car si certains d’entre vous ont été précis, d’autres restent encore trop “détachés”.

 

Par exemple, si vous voulez parler de vos vêtements, quels vêtements ?
Si vous parlez de la musique dans la voiture ? laquelle ? qui l’a choisie ? est- ce qu’elle vous plaît ?
Quelle est la météo ?
Quelle serait l’anecdote de ce matin ?
Si vous êtes dans la voiture avec vos frères et soeurs, peut-être dévoiler leur prénom, ou raconter ce qu’ils font dans la voiture… ce qui vous embête ou ce qui vous fait rire.
Une émotion ? un ressenti ?

 

D’autres ont bien détaillé ; par exemple :
-en minutant le chemin
-en décrivant l’émission de radio
-en décrivant un incident parvenu sur la route et en racontant ce qu’elle a éprouvé (peur)
-en décrivant une anecdote de rencontre avec une amie
-en mettant du dialogue
-en décrivant les villages rencontrés en voiture
-en parlant de la météo, de la fraicheur
-en parlant de l’humeur du papa en voiture (énervé^^)
-en racontant les animaux croisés, ou quelque chose d’inhabituel
-en parlant de son humeur “Ce matin, mon chat n’arrêtait pas de miauler, ça m’a cassé les pieds!”

 

Certains y mettent des touches d’humour, c’est formidable!
Bravo aussi pour le récit en espagnol, il faut continuer… (école de Vézenaz).
Jessica, est-ce ta langue d’origine ? De quel pays, toi ou ta famille, êtes-vous originaires ?

 

 

2/ PROPOSITION d’activité n°2

 

a/ Pour cette activité n°2; je vais demander à tous ceux qui n’ont pas été assez précis de reprendre leur récit, pour amener plus de détails et le personnaliser ainsi, au maximum.

 

b/ Ensuite, je vais vous demander de surligner les passages du récit que vous avez envie d’illustrer, ou photographier.
L’idée étant de sélectionner les moments clefs de votre chemin d’école. Les passages qui vous semblent le plus intéressant à mettre en dessin ou en photo.

 

c/ Puis nous allons utiliser le “recto de notre carnet” (uniquement la partie qui contient le plus de feuilles blanches). Il va falloir reporter votre texte sur les 6 pages du carnet, et “l’illustrer” (en photo ou en dessin).
Ces dessins peuvent être faits à part (sur un papier de couleur ou sur un papier quadrillé ou un papier avec des textures) puis collés, ou être réalisés directement sur le carnet.
Les photos peuvent être imprimées, puis déchirées, puis collées…
ATTENTION, les plis de votre carnet ne doivent pas vous empêcher de travailler un dessin ou une photo sur deux pages ou trois pages… vous n’êtes pas obligés de fractionner votre récit en 6 parties pour que cela rentre dans 6 pages.
Il faut parvenir à composer ce “recto” de manière élégante, en mélangeant votre texte, vos photos et vos dessins, sur l’ensemble du format.
Il faudra essayer d’occuper TOUT l’espace de ce recto, et ne pas laisser de pages blanches.

 

Je n’ai pas de consignes particulières en ce qui concerne la technique de dessin…
Là aussi il faudrait que l’outil choisi corresponde à ce que chacun a envie d’utiliser (crayon noir, bic bleu, crayon de couleur, peinture).
Les dessins ne sont pas obligés d’être tous en couleurs… certains peuvent être laissé au trait.
Evitez peut-être le crayon de papier (même s’il est utilisé au départ) car on ne le verra pas bien. On peut par contre le repasser avec un crayon de couleur noir, ou avec du fusain, ou avec une plume et de l’encre de chine, ou avec un feutre noir, ou avec un stylo bic.
Pour la couleur, ça peut être à la craie grasse, sèche, encre, gouache… selon le matériel que vous avez en classe.

 

auteureunion

 

J’aimerais que chacun prenne le temps de dessiner et prenne le temps d’observer.
(tenter par exemple de dessiner ses chaussures, ou son cartable, ou sa veste ou son bol du matin, ou sa porte d’entrée ou tout autre élément en lien avec son récit)…

 

Pensez aussi à collecter des éléments réels que vous pourrez ensuite coller sur le carnet…Eléments qui pourront aussi illustrer votre récit.
Un morceau du paquet de céréales que vous pouvez peut-être découper puis coller… ou un morceau du paquet de biscottes…
Ou une feuille morte collectée sur le chemin (bien que ce ne soit plus vraiment la saison).
Ou un morceau de votre agenda que vous pourrez photocopier…
L’essentiel est que cette “récolte” ne soit pas trop épaisse, pour qu’elle puisse être collée dans votre carnet.

 

Pour l’écriture, ne pas utiliser de règle pour écrire droit… le carnettiste n’a pas de règle sur lui… il écrit à l’extérieur, in situ.

 

d/ Voilà quelques planches tirées de mes carnets (aviron et Niger) qui pourront vous donner une idée de ce mélange, dessin/texte/photo/éléments de récupération).
Voir aussi la planche du Niger dans ma première présentation.

 

planche1

 

Ne pas hésiter à écrire le texte sur le dessin, ou faire déborder la peinture sur le texte…
Vous pourrez aussi essayer d’amener de la peinture ou du dessin sur vos photos…
Ne pas tout coloriser, laissez des éléments en noir et blanc. Dessinez au trait par exemple sur un papier de couleur (kraft ou autre)…
Vous pourrez aussi légender ces dessins.
Dites-vous que le carnet n’existe pas comme un beau tableau, mais plutôt comme une oeuvre qui vous raconte…
Pensez aux carnettistes qui réalisaient leur carnet sur des bateaux… avec la pluie, la tempête, le mouvement du bateau… ils ne pouvaient pas faire un dessin parfait… ou avec des outils trop perfectionnés.
On peut laisser des ratures, des dessins inachevés, des morceaux de dessins, du scotch, une tache…
Essayez d’être le plus libre et inventif possible, sans crainte du “mauvais dessin” ou de l’inachevé…
C’est tout ça qui fera que votre carnet sera BEAU et VIVANT!

 

Petite question aussi… que je me permets de poser à vos enseignants : Avez-vous pu aussi écrire votre chemin pour aller à l’école?
Je serais curieuse d’en lire un ou deux…

 

louisa2mathieu

 

Il me reste à vous souhaiter de très bonnes fêtes si vous n’êtes pas déjà partis en vacances, ou une bonne année, si vous découvrez mon message à la rentrée !

 

Elodie

 

Deuxième activité

 


46 commentaires pour “2ème activité”

  1. Puisque nous avons une animatrice d’atelier curieuse :o), voici donc le texte d’un enseignant…

    6h25 ! Comme tous les matins d’école, la petite musique de mon portable me tire de mon sommeil. Je sors discrètement de la chambre pour ne pas réveiller ma femme qui ne travaille pas ce matin. Je jette un coup d’œil dehors : le givre a déposé sur le jardin sa fine pellicule blanche. Il va falloir s’habiller chaudement, et prendre le temps de gratter le pare-brise !
    Après un bon petit-déjeuner, je mets mes chaussures fourrées, mon gros pull, mon manteau, mon bonnet et mes gants. Il ne me reste plus qu’à prendre mon cartable, à dire au revoir à mes chats, et à sortir dans le froid. Mais j’aime bien cette sensation. Ca me réveille encore un peu plus, et ça me donne de l’énergie. Le bruit du grattoir sur la vitre annonce aux voisins qui ne le sauraient pas encore qu’ils vont eux aussi devoir gratter leur vitre. Puis je m’enfile dans ma voiture-frigo (et comme elle est vieille, elle va le rester presque jusqu’à l’école). Une petite manœuvre, et me voilà parti pour mon trajet quotidien : six kilomètres d’un parcours en général sans histoire, car je suis à contresens du flot de circulation. Ce matin encore, je suis arrêté par le feu le plus stupide de toute la région. Juste après la sortie de la ville du Grand-Saconnex, au milieu de nulle part, il passe au rouge quand bon lui semble (c’est du moins l’impression qu’il me donne), même quand les piétons pour lesquels il a certainement été installé ne sont pas là… Il est 7h30 quand j’arrive à l’école, après un parcours dans le calme (je n’écoute en général pas la radio), mais je ne suis même pas le premier : il y a déjà une voiture sur le parking. Dans 30 minutes, les élèves entreront dans la classe, et il faut que je me dépêche de préparer ce qui doit l’être…

    Dominique Favre
    Genthod/Suisse

  2. Chère Madame,

    Nous avons presque tous terminé nos six pages.
    On “adorrrrre” faire notre carnet. On se réjouit pour la suite.
    A très bientôt!
    Avec nos meilleures salutations.
    La classe de 5/6H de l’ECLF à Berne en Suisse

    PS: La maîtresse ne sait pas trop quel genre de photos vous attendez! C’est promis, si vous avez encore besoin d’images, on l’aidera!

  3. et la suite…

  4. De : Ecole du Laveu, classe des pandas

    Bonjour TOUS, Bonjour Elodie,
    Nous avons été très inspirés par tes propositions surtout depuis que nous nous avons pu découvrir le film ce 13 janvier Il était vraiment inoubliable… et nous a rappelé que nous avons de la chance d’aller à l’école, merci pou cette découverte !!

    Avec notre stagiaire, nous avons pu retrouver chacun notre chemin pour venir à l’école sur différents plans cela n’a pas été facile pour tout le monde, mais nous-y sommes arrivés.. Merci GOOGLE MAP !!

    Suite à tes conseils nous avons retravaillé nos textes….

    Le chemin revisité de Jeanne 9 ans (pour que tu puisses comparer)

    Moi l’école n’est pas très loin de chez moi comme j’habite rue du Laveu ,231.Moi je trouve qu’il ne se passe pas grand-chose de particulier mais là j’ai vu un animal extraordinaire, peut-être que vous n’allez pas me croire mais c’est bien vrai, j’ai vu un petit écureuil roux, il était tout mignon avec sa queue toute ébouriffée. Il marchait bien tranquillement quand surgit un chat ( j’aime les chats, mais là je veillais plus à ce que l’écureuil soit toujours en vie !) Bon je continue, le chat surgit dans le décor et il essaie de manger l’écureuil. Maman avait très peur que l’écureuil se fasse manger alors elle a crié : « ATTENTION !» Tout de suite il a couru, couru, couru, couru… et il ne s’est pas fait mangé. Maman a dit « vilain chat ouf ».Il est sauvé. Bon maintenant je continue ma petite histoire sur le chemin de l’école. Comme je l’avais dit l’école n’est pas très loin de chez moi. J’y vais seule quand papa traîne. Alors je lui demande si je peux aller toute seule et il dit souvent « oui » et après, je pars, ou parfois j’y vais avec mon papa ou ma maman et Marie, ma sœur. Mais maintenant maman ne vient plus me conduire parce qu’elle doit s’occuper d’Ana mon autre petite sœur. La maison d’Eva, ma copine, est quelques maisons plus loin, parfois on se croise. Mes voisins ont deux chiens. L’un est blanc avec quelques tâches noires et brunes, l’autre est noir. Ils sont tous les deux de la même espèce et courent très vite, ils sont très très fins. Je les croise souvent.

    Le chemin d’Alix, 9 ans ( très amélioré !! et MERCI Elodie !!)

    Papa vient nous réveiller à 6h30, on se lève pour prendre nos habits ! moi et ma sœur Romane on va dans la salle de bains, on met le chauffage, puis maman arrive pour s’habiller… après on se brosse les dents,…on se brosse les cheveux, maman se maquille se coiffe et on lui demande qu’elle nous coiffe. On va déjeuner. Papa fait nos mallettes et le sac de maman, maman boit une tasse de café parfois même dans la salle de bains…Ma sœur et moi buvons à chaque fois la même chose, je prends mes gélules puis on va au petit coin. Pendant ce temps , papa va promener le chien, après il revient avec mon chien Chaussette… et on met nos manteaux, on sort, papa met l’alarme, ferme la porte à clef et nous on va dans la voiture. Quand c’est la petite journée, maman prend la voiture et papa la moto. Maman met de la musique et Romane chante parfois par exemple « Libérée délivrée » moi, je chante un peu et on se prend dans les bras. On tombe parfois dans les embouteillages. Puis on dit « A ce soir » Parfois on croise des copains et des copines.

    Le chemin d’Hugo ( 9 ans)

    Le matin, le réveil a sonné à 7h 15, je me suis donc réveillé. Puis je suis descendu dans la salle à manger avec mon nouveau peignoir ligné ». C’est bizarre, car il ne neige pas encore, au contraire, il fait beau !
    Je suis en train de manger une tartine au choco et à la confiture de fraise, puis je monte dans ma chambre m’habiller : je mets un simple tee-shirt avec un pantalon, puis Nina se lève pendant que je me brosse les dents. Ensuite, je prépare ma collation et Nina s’habille, enfin nous sommes prêts pour partir à l’école. Nous rentrons dans la voiture de papa, il démarre et nous sommes partis. Comme d’habitude, nous passons prêt de chez Youyou et nous voyons le beau lustre en verre. Puis nous arrivons au boulevard Kleyer, beaucoup de voitures arrivent au même moment que nous, mais nous arrivons quand même à passer et nous arrivons à l’école à 8h30.

    Et enfin nous voici à l’oeuvre avec nos croquis et notre récolte pour tout mettre en page !! Certains ont déjà terminé !! WAOUWWWWW !!! et à très bientôt pour la suite !!

    Merci ELODIE !!!

  5. Encore

  6. puis

  7. et enfin

  8. Je ne résiste pas à mettre quelques photos de plus de mes élèves… en pleine création! Quel air inspiré!!

  9. ou encore

  10. 25 janvier 2014
    Bonjour Mme Balandras,

    Voici quelques résultats de notre deuxième activité. Comme vous souhaitiez que les jeunes carnettistes enrichissent leur texte, j’ai préféré leur faire rédiger un nouveau trajet plutôt que de retravailler leur premier écrit, trop éloigné dans le temps.
    Les élèves ont du plaisir à réaliser cette activité, très gourmande en temps… mais qui leur ouvre les yeux sur le quotidien envisagé comme source de production artistique.
    Recevez nos meilleures salutations et bonne lecture !
    Classe de Giachem Michela. 5P-6P. Ecole de Vésenaz

    PS: Il n’y aura plus de texte en espagnol car Jessica est repartie dans son pays.

    Voici le trajet de Diana:

    21.01.14

    “Ce matin, je suis allée à l’école à pied avec mon grand-père et ma soeur Joana.
    Je porte à mes pieds des bottes noires. Je suis venue à l’école avec des pantalons, un pull et une veste violette.
    J’ai vu une crotte de chien et aussi un ver de terre rose clair. Aujourd’hui, le ciel est couvert et il fait froid. Diana.”

  11. Et le parcours maison-école d’Eline:
    “21.01.2014

    Ce matin, je suis partie de mon immeuble rouge à 7h45. Quand je suis sortie de chez moi, il faisait encore (un peu ?) nuit noire.
    J’avais un bonnet rose et bleu.
    Avant de traverser le passage piétons, j’ai entendu un corbeau noir qui faisait “cra cra cra cra”. C’était bizarre. Après, je suis arrivée à l’école et j’ai retrouvé Olivia.”

  12. Puis l’odyssée d’Emilie:
    “Sur le chemin de l’école ce matin du 21.01.2014

    Je m’appelle Emilie. Sur mon chemin de l’école, en descendant les escaliers, je me suis fait mal contre le crépi fin. J’ai marché sur le trottoir en béton, j’ai descendu la petite pente qui mène au petit parc. Après, je suis passée à côté du petit parc où je joue parfois. J’aime y aller et il appartient à tout le monde.
    Sur le parking, vers le parc, il y avait une voiture, une Peugeot rouge. Elle était de taille moyenne et elle était ronde.
    J’ai aussi vu un chien, un bouledogue blanc et brun. Il était brun sur les pattes et sur un oeil. J’ai emprunté une montée en cailloux pour arriver sur un chemin. J’ai vu l’immeuble de mon camarade de classe, je suis passée vers le cimetière et j’ai vu une maison jaune avec beaucoup de fleurs.”

  13. Tonya se rend à l’école “de façon gourmande”:
    “Aujourd’hui, sur le chemin de l’école, je n’ai vu personne. Il y avait juste moi et ma maman. Nous avons parlé de cette évaluation et des sushis que nous allons manger ce soir en ville.
    Aujourd’hui, il fait très froid, il n’y a pas beaucoup de soleil, il y a plutôt des nuages.
    Dans mon cartable il y a du chocolat pour mon goûter à la récréation, des mouchoirs pour me moucher.
    Aujourd’hui, j’ai mis ma veste rose bien chaude et des bottes de cuir brunes.”

  14. Et pour terminer, une rencontre avec la Nature dans ce qu’elle a de très charmant. Voici les observations de Salomé:
    “21.01.14

    Je suis allée à l’école seulement avec ma maman Sabine, car d’habitude j’y vais avec ma soeur, mais elle est en camp. On est allé à l’école en voiture. C’est une petite voiture noire qui a 5 sièges.
    Il faisait très froid, j’ai dû mettre un bonnet et des chaussures de cross.
    J’étais très calme. Ma maman et moi, on parlait du cours de cheval de cet après-midi.
    J’ai vu une famille d’écureuils. Ils étaient bruns. Il y a en a un qui était un peu gris et brun. Ils étaient quatre: une maman et trois petits.”

  15. Bonjour Madame Balandras,
    Tout le monde s’applique beaucoup pour les carnets. Nous les trouvons magnifiques. Nous attendons avec impatience vos prochaines instructions.
    Merci beaucoup pour votre carte de vœux reçues aujourd’hui même. Nous vous souhaitons également une très bonne année 2014.
    Les élèves de CM1 de l’école primaire française de Genève

  16. Ecole primaire française de Genève (suite)

  17. Ecole primaire française de Genève (suite 2)

  18. Ecole primaire française de Genève (suite 3)

  19. Ecole primaire française de Genève (suite 4)

  20. Ecole primaire française de Genève (suite 5)

  21. Ecole primaire française de Genève (suite 6)

  22. Ecole primaire française de Genève (suite 7)

  23. Ecole primaire française de Genève (suite 8)

  24. Ecole primaire française de Genève (suite 9)

  25. Ecole primaire française de Genève (suite 10)

  26. Bonjour Elodie,

    C’est avec un très grand plaisir que nous avons retravaillé les chemins et mis au net textes et illustrations.

    Tous les élèves (25) ont amélioré leur texte de départ.
    Voici quelques carnets terminés.

    Nous nous réjouissons de la suite du travail et saluons tous les autres élèves et enseignants qui participent à cette belle activité.

  27. C’est le carnet de Sophie qui illustre bien le plaisir de la création.

  28. Ci-dessus le carnet de Haris.

  29. Ci-dessus les carnets de Francisco et Zsombor.

  30. Et voici, en haut, les carnets de Tess et de Clelia

  31. Voici le carnet de Rajah et son texte :

    Ma maman me lève le matin à 6h45. Je n’ai pas envie de me lever.
    Elle me demande quels habits je veux mettre. Et je dis tout le temps, de mauvaise humeur (je n’aime pas qu’elle me réveille) les mêmes habits qu’hier car on est mardi. Alors elle me donne un pull blanc, une jaquette bleue et un legging bleu également.
    Je m’habille puis je descends au salon jouer du violoncelle pendant que ma maman prépare le petit-déjeuner avec des céréales et du lait.
    A 7h20, maman va réveiller ma soeur et je finis de jouer du violoncelle.
    A 7h40, nous mangeons le petit-déjeuner de bonne humeur cette fois.
    Après, nous nous brossons les dents.
    Vers 7h55, nous partons à pied avec ma soeur pour l’école.
    Il fait moins 5°. J’ai mis mes bottes noires fourrées.
    Mes chats, Nuage et Mitaine se sont battus et ça m’a énervé.
    D’abord nous montons une petite rue puis la patrouilleuse nous fait traverser. Après nous marchons un petit moment.
    En chemin, nous avons vu une voiture très drôle car elle avait des grands cils en plastique collés sur les phares. Elle était garée à côté du stade de football. Puis nous arrivons à l’école.

  32. Voici le texte de Zsombor

    Je me lève à 6h45, heureux d’aller à l’école.
    Je m’habille avec mon T-shirt noir de la marque GAP, mon pull blanc et mon pantalon gris.
    J’attends 7h15 pour sortir de ma chambre et aller manger deux tartines d’ovomaltine. Je bois de l’eau.
    A 7h15, je me brosse les dents puis je m’habille à 7h45.
    Je mets mes chaussures de montagne.
    Ma mère se réveille à cause de la radio puisque la musique sur NRJ est très forte..
    On part en voiture et il y a une drôle de musique que je n’aime pas trop.
    On passe vers un champ de maïs.
    Je regarde dehors.
    Il fait froid et nuageux. Il fait – 4 degrés.
    A 7h57, on se gare au garage de l’école.
    Je sors, toujours de bonne humeur, mon sac avec mes devoirs d’allemand et la cloche sonne.

  33. Le texte de Tess :

    Je me lève entre 6h50 et 7h00. C’est mon réveil ou ma maman selon les jours qui me réveillent.
    Ensuite, je m’habille avec des habits chauds : un T-shirt bleu, un pull polaire bleu également, des jeans gris et des chaussettes noires.
    Puis je déjeune un yaourt ou des céréales, je bois un jus d’orange et parfois du thé aussi.
    Ensuite, je mets mes bottes noires hautes et ma veste beige avec un capuchon.
    C’est parti pour l’école à pied depuis ma maison, avec ma maman et ma soeur Samanta qui a 8 ans..
    Souvent, je vois Célia et d’autres amies sur le trottoir en face de moi. Entre nous, il y a une route qui nous sépare.
    Ensuite, je passe par un chemin où il y a moins de voitures.
    Il fait moins cinq degrés.
    Puis j’arrive à l’école dans le préau très contente de retrouver mes amies.
    Je parle avec ma mère et ensuite je vais dans le cortège quand la cloche sonne. J’attends la maîtresse en rang.

  34. Le texte de Clelia :

    Ce matin, je me suis levée à 7h15 et je suis sortie du lit pour m’habiller.
    J’ai mis des leggings violets et une robe noire et violette.
    J’habite dans une grande maison orange et blanche, de couleurs mélangées. Elle a deux étages et j’ai un grand jardin.
    Je suis donc descendue en bas pour manger mon petit déjeuner à 7h26 avec mon père Adrien et mon frère Timoteo.
    J’ai mangé des yaourts et des Prosper-youpla-boum, sorte de pains d’épices.
    J’ai bu de l’eau.
    Je me suis ensuite lavée les dents avec mon dentifrice au goût d’herbes différentes : camomille, menthe, sauge.
    J’ai pris mon cartable qui est de couleur noire avec le nom de Paris écrit de différentes couleurs.
    Il y a dedans mes devoirs et ma fourre maison de l’école.
    Je sors de la maison avec mon frère Timoteo à 7h54 ou 7h55.
    On marche environ deux minutes.
    Je rencontre ma copine Ariana.
    J’arrive aux deux passages pour piétons et je marche sur le chemin en pente, le chemin des Rasses.
    Je traverse ensuite un autre passage pour piétons et enfin j’arrive à l’école à 7h56 ou 7h57 où je retrouve mes copines Kelly et Hasna.
    Aujourd’hui, il fait mauvais temps et froid pour Genève. Il fait 6 degrés.
    Je leur dis bonjour et on parle avant que la cloche sonne.
    Aujourd’hui je me sens de bonne humeur parce que j’ai une boum ce soir de ma copine Celia.

  35. J’habite dans un appartement blanc et brun.
    Ce matin, je me suis levé à 7h. Je suis de bonne humeur ce matin.
    Mon déjeuner, c’était des céréales Chocapic.
    Comme habits, je mets des jeans avec un pull gris.
    Le texte de Francisco :

    Ensuite, j’ai dit bonjour à ma soeur Sabine.
    Et après je me suis lavé les dents. Mon dentifrice a un goût de menthe.
    J’ai mis une veste noire.
    Il faisait très froid.
    J’ai mis dix minutes pour arriver à l’école.
    Quand j’étais dans la voiture, il y avait la radio.
    En arrivant, j’ai dit « Salut » à mes copains.
    Quand Gabriel et Miguel sont arrivés devant l’école, on a commencé à parler.
    Et voilà ! La cloche a sonné et on est entré en classe.

    Et celui de Haris :

    Je me lève à 6h30. Ma mère me réveille ou des fois je me réveille tout seul.
    Je vais m’habiller. Je mets mon pantalon vert et mon pull blanc. Je prépare mon sac.
    Je vais prendre mon déjeuner composé de céréales et de jus d’orange avec ma soeur. Qui s’appelle Anissa.
    Je me brosse ensuite les dents.
    Je mets mes chaussures noires et bleues et je sors de chez moi.
    Dehors, il fait froid et il fait moins 4 degrés. Il fait très beau.
    Je traverse la route.
    Je vais rejoindre Samuel et Loïc.
    En chemin, on a vu un chien qui aboyait contre nous.
    On est arrivés à 7h40 à l’école. Il y a 15 minutes de chemin.
    Je suis très content.
    La cloche sonne à 8h00.

    A tout bientôt !

    Classe Carole Jöhl-Garcia, Ecole du Grand-Salève, Veyrier, Genève

  36. Clara, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    7h00!! Ce matin, je me réveille chez ma maman. Mes deux chats, Charly et Chloé, m ont sauté dessus. Charly c’est un Bengal, il miaule toujours et Chloé, c’est un chat des forêts norvégiennes et quand on la touche elle ronronne. Je m’entends très bien avec les deux. Je me lève et prends le petit déjeuner préparé avec amour par ma maman. En sortant, je dis au revoir aux chats et je suis en route pour moins d’une minute. Dehors, je passe devant trois voitures. Sur l’une d’elle, il y a une feuille givrée, collée sur le pare-brise. Je continue en marchant dans l’herbe, car j’aime bien le craquement du givre. Sur un arbre, il y a plein de lichens. Je rentre dans le préau et attends le prof, M. Favre.

    Stella, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    Comme chaque matin, je me réveille à 7h20. Je m’habille avec un jean et un pull. Je vais prendre mon petit déjeuner. Je dis au revoir à mes parents et à mon chat. Quand je sors, il fait un peu froid, mais pas trop quand même. Très souvent, je rencontre mes voisines et mon voisin. Nous faisons le chemin ensemble. A un moment, je passe devant un jardin où un chien habite. A chaque fois, il aboie et ça me fait sursauter ! Près de chez ma voisine, il y a un magnolia. A cette époque de l’année, (on est en janvier) il y a des bourgeons. Mais en été, c’est super beau car tout est fleuri. Après, je marche encore un petit peu et j’arrive à l’école.

    Sami, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    Le bruit que mon frère fait me réveille, (comme tous les matins) ; il est 07:05.
    Je m’habille avec un jean un T-shirt et un pull. Je mange mon petit-déjeuner (des tartines et du jus de pommes). Je dis à ma sœur de se dépêcher parce qu’on est en retard puis je mets ma veste et mes chaussures. Je dis au revoir à mon frère Malone et à mes parents. Je sors dans la rue devant ma maison. Je croise ma voisine et mon voisin. Je passe devant une maison avec un chien qui aboie lorsque qu’on ne s’y attend pas et me fait peur. Je traverse la route avec la patrouilleuse et dis au revoir à ma sœur Tess. Je me mets en cortège et la journée d’école commence.

  37. Noémie, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    A 7h15, ma maman vient me dire que je dois me lever, donc je me prépare.
    Je m’habille avec un jean un T-shirt à rayures et une jaquette grise ; après, je me suis brossé les cheveux. Ensuite, je vais manger. je mange un petit pain au chocolat et je bois un verre d’eau.
    A 7h50, je pars. Sur mon chemin, je vois plein de moineaux dans un buisson qui piaillent. Je vois aussi une pie qui est tout en haut d’un arbre. La pie est très petite de là où je suis. Elle est blanche et noire, elle regarde vers l’école.
    Le chien d’une famille qui habite sur le chemin a la tête en dehors des barrières.
    Et après, je marche encore un bout et j’arrive à l’école !

    Alexandra, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    Comme chaque matin, ma mère vient me réveiller vers 7heures 15. Toute la nuit mes deux hamsters Caramel et Nez Rouge n’ont pas arrêté de faire du bruit. Je vais vite me préparer pour ne pas être en retard .quand j’ai fini je vais dire au revoir à mon père (ma mère et déjà partie au travail) et moi et mon frère Sebastian on a mis notre casque et on parti a vélo. Pour arriver à l’école on doit passer par une forêt ou il y a des moutons, et des vaches, il y a aussi de magnifique fleurs et des arbres particuliers comme l’arbre qui ressemble à un escargot et l’arbre qui ressemble à une patte de poule. Quand on arrive à l’entré de l’école mon frère et moi allons parquer nos vélos et c’est la que la cloche sonne pour dire qu’on doit aller en classe.

    Neeser, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    Ce matin, je me suis réveillée à 7h20. C’est ma maman qui m’a réveillée, puis je me suis habillée et je me suis lavé les mains pour le petit déjeuner. Après, j’ai pris le petit-déjeuner, et après je me suis lavé les dents. Ensuite, j’ai mis ma veste et pris mon cartable et je suis allée à l’école.

  38. Oriane, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    6h13 : Mon réveil n’a pas encore sonné. Puis j’entends un « Boom-Crac-Badaboom ». Je me suis dit que peut-être il y avait des voleurs. En fait, c’était un tableau qui était tombé tout seul.
    6h20 : Mon réveil me fait sursauter
    6h25. Je déchire des habits pour mon déguisement de punk et je monte dire bonjour à ma maman.
    6h30 : Je mange des céréales déjà prêtes dans du lait
    6h55 : Je vais me débarbouiller la figure et me laver les dents
    7h00 : Ma maman me fait la crête et me teint les cheveux.
    7h30 : Je me maquille.
    7h40 : Direction l’école dans la voiture de mon papa avec mes deux petits frères et ma maman.
    7h50 : J’arrive à l’école.
    8h00 : La cloche.
    PS : Je me demande comment seront déguisés les professeurs ? (Si jamais, l’Escalade est une fête que nous faisons en l’honneur de la victoire des Genevois contre les Savoyards !

    Edwige, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    6H30: réveil. Bien-sûr, il me faut 3mn pour me réveiller complètement. Puis je m’habille, ce qui me prend beaucoup de temps. Aujourd’hui, j’ai mis un pantalon jaune avec un T-shirt rose-pâle.
    6h50: Je descends pour prendre mon petit-déjeuner. Des céréales nature, je déteste, mais maman n’arrête pas de m’en acheter…puis une petite tartine pour finir.
    7h30: Je m’habille chaudement, mets mes bottes, mon bonnet, mes gants et mon écharpe. Le temps que mon frère et ma soeur s’habillent, il est déjà 45.
    7h45 : Départ. Je monte dans la voiture (maintenant, je peux monter devant) et on part.
    7h55: Arrivée à l’école. Je rejoins mes copines, et on se raconte tout ce qui s’est passé en leur absence…
    8h00: Sonnerie. C’est reparti pour une journée d’école.

  39. David, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    Comme chaque jour, je me réveille à 7h00. Je m’habille avec un jeans, un T-shirt et un pull et je descends les escaliers. Je réveille mes grandes chiennes Korail et Lilo qui sont des Leonbergs ; Lilo a 5 ans et Korail a 7 ans. Je leur dis « bonjour ». Je bois mon lait et je mange mon pain au chocolat. Ensuite, je me brosse les dents et je me prépare pour partir. Me voilà parti. Je prends un raccourci. Sur le chemin, il y a une voiture bleue et deux chiens noirs qui ressemblent à des ours tellement ils sont gros. Je continue mon chemin. La gentille patrouilleuse me fait traverser le passage piéton et me voilà arrivé à l’école, prêt à travailler.

    Tifaine, classe de 7P/8P, Genthod (Suisse)
    7h00. Ma maman me réveille. Je vais déjeuner : des tartines et du lait.
    Je me prépare pour aller à l’école : pull, leggins, doudoune, et mon sac d’école. Et en plus, je ne dois pas oublier mon casque.
    Je dis au revoir à mon frère, à ma mère et à mon lapin. Je prends mon nouveau vélo et sur la route, je vois un mulot. Ho ! J’ai failli l’écraser ! En chemin, je vois des fleurs, des arbres, et même des oiseaux : pic épeiche, geai, mésange bleue, mésange charbonnière et Pic-vert ! Quand je pars de chez moi, il fait nuit. Je vois aussi des moutons.

  40. Madame Balandras,

    Cette étape d’écriture nous a vraiment plu : de pouvoir peintre, dessiner, photographier … nous a donné une grande liberté.

    Tout le monde a apprécié !

    Il y a eu deux, trois petits problèmes, comme : des élèves ont fait à l’envers ou du mauvais côté…

    On a hâte de faire la prochaine étape.
    Pour finir notre carnet de voyage! 🙂

    Maïté, Elisa et Solène, Classe 4P de Grimisuat, Nathalie Hofer

  41. Nos carnets de voyage 4P Grimisuat

  42. Nos carnets de voyage 4P, Grimisuat

  43. Les carnets des élèves de la classe de Genthod ne sont pas bien lisibles, les images étant trop “légères”. Les voici donc, bien meilleures, je l’espère !
    Avec toutes mes excuses !
    Michèle

    Voici donc les carnets de Clara, Stella et Sami.

  44. Ainsi que ceux de Noémie, Alexandra et Neeser

  45. Les carnets d’Oriane et d’Edwige, dans la classe de Genthod.

  46. Et ceux de David et Tifaine.

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Site offert par © Fondation Gloriamundi    Logo de la Fondation Gloriamundi   Avec le soutien de la Loterie Romande Graphisme Cindy Heimo, Illustrations Jérémie Borel