Seul contre tous

30 mars 2018
Marie, Aigle, Suisse

Ça parle d’un garçon qui est accusé d’avoir volé de l’argent à un camarade. A la fin de l’histoire leur prof tient un grand discours : “ce n’est pas bien de juger sans avoir une preuve.” Je pense que la morale du livre peut servir à beaucoup de gens.

 

Site offert par © Fondation Gloriamundi    Logo de la Fondation Gloriamundi   Avec le soutien de la Loterie Romande Graphisme Cindy Heimo, Illustrations Jérémie Borel